Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 21:55
undefinedTechniquement,la danse orientale rejoint d'autres disciplines orientales comme les arts martiaux et le yoga: enracinement-étirement, puissance du bassin, notion de centre.
 
Elle s'articule autour du concept des contrastes: fluidité-accents, contraction-relâchement, notion interne-externe (intériorité des émotions ou exubérance, spiritualité-sensualité-joie)... 
Sa technique repose principalement sur les isolations des différentes parties du corps qui sollicite un placement juste , une gestion de la coordination et de la souplesse. Tout cela s'acquiert par une pratique régulière. 
La pratique de la danse orientale développe une meilleure connaissance du corps, entretient à la fois la souplesse et la tonicité musculaire.  Danser procure du plaisir et libère ainsi des émotions favorisant la détente et l' épanouissement. 

La danse orientale développe la sensualité (qui n'est autre que l'éveil de nos 5 sens) et permet à chacune de trouver ou de retrouver sa féminité.
Bien au-delà de l'aspect esthétique, elle permet surtout de s'approprier son corps et de poser sur lui un autre regard. Danser redonne ainsi confiance en soi...
La danse orientale peut être pratiquée par toutes, quelque soit l'âge, avec ou sans expérience en danse.

Trois styles de danse sont étudiés dans les cours et les stages:

Le Sharki, le Baladi et le Shaabi

Le Sharki  (Raks Sharki: danse de l'Est) est un style classique dansé dans les cours ottomanes et même bien avant , au Xème et XIème siècles. Le cinéma égyptien contribua à sa mise en lumière dans les années 40-50 grâce aux danseuses devenues mythiques (Samia Gamaal, Tahia Carioca, Naïma Akef...). Le Sharki possède un caractère lyrique. Les mouvements sont amples et fluides, les arabesques très utilisées. Les bases de ce style sont communes aux autres danses.
Le Baladi s'est développé en Egypte au début du siècle, période économiquement difficile qui obligea les paysans à quitter la campagne pour la ville. Le Baladi exprime à la fois la joie et la nostalgie. Il est le reflet de l'âme égyptienne. Le bassin est enraciné, les mouvements des bras sont proches du buste et de la tête et expriment de manière contenue et progressivement dévoilée toute la sensibilité, l'émotion et la passion de la danseuse.
Le Shaabi vient des villages et des petites villes de l'Egypte.  Ce style qui a vu le jour dans les années 70, évoque souvent  la nostalgie et la tristesse mais la musique, plus moderne, reste festive. Il existe différents styles de Shaabi selon les pays (Egypte, Maroc, ALgérie). 
Le Saïdi , musique du sud de l'Egypte aux rythmes lourds (référence à la terre) et aux mélodies lancinantes, est une danse rurale également, très terrienne comme beaucoup de danses folkloriques au vrai sens du terme. L'énergie est déployée vers l'extérieur par des mouvements du bassin puissants et précis. 
Le Ghawazee est la danse gitane venue de l'Inde de la tribu des Nawaar qui s'est installée  en Egypte, empreinte d'une grande énergie (vibrations du bassin ), son style est joyeux et enjoué et vous emporte dans un tourbillon de bonne humeur ! 

496832189_3c69662630.jpg
UNE TENUE A VOTRE IMAGE...

Comme pour toute danse, une tenue appropriée est de mise pour suivre les cours de danse orientale. Pourquoi ?
Parce que la tenue fait partie de la danse. Tout comme la musique, elle favorise votre immersion dans l'univers de la danse et contribue à sa mise en valeur. 
Si vous débutez, vous pouvez porter un caleçon long ou collant durant les premiers mois, afin que le prof puisse mieux corriger votre posture. Mais d'éviter les pantalons larges qui cachent les chevilles.
Par la suite, vous porterez une tenue de danse appropriée: 
- une jupe longue et ample ou un sarouel (différents modèles de jupes en  mousseline, satin, voile...)
- une brassière ou un top ou un justaucorps (moulant de préférence, pour mettre en valeur vos formes, ne vous cachez pas sous de larges tee-shirts !) Si vous êtes une frileuse, vous pouvez ajouter un cache-coeur. Montrer son nombril n'est pas du tout une obligation. 
- un foulard noué autour du bassin ou une demi-lune, ceintures à sequins...
- pieds nus ou chaussons de danse orientale très souples, type demi-pointe
Toutes les tenues (jupes, tops, foulards, ceintures, chaussons, costumes, cannes, sagattes, bijoux... en vente chez  http://www.medinmaroc.com/49-danse-orientale )
      496827357_72468cbd3d.jpg
LES ACCESSOIRES DE DANSE ORIENTALE
Si vous envisagez de poursuivre votre apprentissage de la danse orientale, quelques accessoires vont devenir indispensables:
- un voile léger, très fluide (1,10m de large pour 2,5 à 3m de long, selon que vous avez ou non de longs bras)
- une canne
- une paire de sagattes (mini cymbalettes de doigts)
- une djellaba ou robe longue, près du corps
- robe typique Saaidi, Baladi
- un sarouel, fluide, taille basse
- plusieurs petits foulards à sequins pour orner votre jolie tête!

Partager cet article

Repost 0
Published by Boulette - dans LE MAROC
commenter cet article

commentaires